LA LANGUE RUSSE
Intro

De toutes les langues, le russe fait partie des langues indo européennes et se veut bien-sûr la première langue de la branche slave.

S'il y a un russe standard, il existe aussi plusieurs dialectes russes que nous pouvons diviser en trois groupes :

  • D'abord, le russe du nord, avec une culture russe différente du o, du g et du t.
  • Ensuite, le russe central, un bâtard des deux autres.
  • Enfin, le russe du sud, qui est plus humide, fricatif et moins accentué.
Dans le monde

En fait, la Russie est un pays fédéral qui regroupe des sous-états. Le russe est la langue officielle de tous ces états, sauf de la Carélie.

De plus, en raison de l'immense taille du pays et de la puissance de l'ancien empire russe, le russe s'est répandu au-delà de ses frontières. Ainsi, il est aussi la langue officielle du Bélarus, du Kazakhstan et du Kirghizstan. Mais ce n'est pas tout puisqu'il jouit d'un statut élevé dans d'autres États d'Europe et d'Asie. En effet, 20 à 75 % des personnes parlent le russe dans différents autres États.

Enfin, avec près de 150 millions de locuteurs natifs, la Russie est la principale langue d'Eurasie. Et avec un total de près de 260 millions de locuteurs, elle se classe 8ème dans le monde.

Elite Translation Article La langue russe Imperial Russia and Spread of Russian in the world

ÉVOLUTION
Racines

Certains experts situent l'origine des langues slaves dans la haute vallée du Dniepr, dans l'actuel nord de l'Ukraine et en Biélorussie. À cette époque, les différents groupes ethniques parlaient divers dialectes slaves. L'on considère alors qu'ils menèrent au russe moderne.

Vers 3 500 ou 2 500 avant J.-C., les personnes qui parlaient une langue indo européenne ont lentement formé des groupes dialectaux qui prirent de la distance les uns par rapport aux autres. À mesure que les tribus se allaient vers l'ouest et l'est, les slaves se sont séparés de la masse des autres tribus. Elles ont alors pu construire leur propre langue dite protoslave. Ces tribus se sont fixées au cœur de l'Europe de l'Est. Elles emploient des formes dialectales presque intactes depuis des siècles.

À partir du 6ème siècle

Vers 500 après J.-C., les peuples de langue slave se sont divisés en groupes occidentaux, orientaux et méridionaux. Les Slaves de l'Est se sont installés dans l'actuelle Ukraine.

Issu de ces trois branches slaves, le vieux russe se divise lui-même en trois dialectes : l'ukrainien, le biélorusse et le russe. Si l'on pense que le premier apparaît vers 950, il ne devint officielle qu'en 1906. Le second dut attendre l'indépendance pour enfin se développer. Le dernier est issu des dialectes du sud-ouest de la région de Minsk.

Vieux russe

Le vieux russe dérive du vieux slave, dont il est une sorte de version. Ou, du moins, un autre dialecte fortement influencé par celui-ci. Il reste même la base d'une leçon de russe pour débutants. Aussi, les linguistes pensent qu'il naît au 20ème siècle. Et son usage courant, à partir du 14e siècle où il évolua ensuite vers un russe plus moderne.

Elite Translation Article Saint Cyril and Saint Methodius

Elite Translation Article Baptism of Prince Vladimim I, Moscow Patriarchate and Cyrillic alphabet

Évolution

Très différent des langues latines, le russe utilise une écriture cyrillique.

Au 9e siècle, deux saints moines et frères, saints Cyril et Méthode, ont quitté l'Empire byzantin. Comme missionnaires religieux, ils sont entrés dans les terres slaves. Pour réaliser leur projet, ils devaient bien-sûr être en contact avec les locaux. Ces derniers n'ayant pas d'écriture codifiée, les deux religieux transcrivent les sons qu'ils entendent avec des lettres dérivées du système grec.

Leurs efforts aboutissent lors du baptême du prince Vladimir Ier qui régnait sur Kiev. En effet, il permit la diffusion du vieux russe. D'ailleurs, le terme "Rus" désignait toutes les terres soumises aux souverains kiéviens et converties dans leur sillage.

L'orthographe cyrillique est phonétique, avec des déclinaisons selon le genre, la casse et le nombre. Bien entendu, l'alphabet cyrillique original, composé de 33 lettres, a connu de nombreuses modifications au cours des siècles. Il est donc préférable de parler de russe plutôt que d'alphabet cyrillique. En effet, malgré l'existence de l'alphabet cyrillique, la langue parlée, le slave, a encore évolué au point de différer de plus en plus de la façon dont elle était écrite. En conséquence, les linguistes doivent réadapter toutes les morphologies et phonologies d'un idiome. Ainsi, il n'est pas fréquent aujourd'hui que l'écriture russe soit identique à la façon dont on la prononce en russe.

En tant que langue religieuse, le slavon permit de traduire les textes chrétiens dans le dialecte local. Cette ancienne langue reste la langue sacrée que le patriarche de Moscou et l'Église catholique russe emploient. Elle fut créée il y a mille ans pour une Église encore liée à la Rome catholique et à la foi orthodoxe. Elle s'imposa jusqu'au 17ème siècle puis perdit son prestige au profit du russe moderne.

Elite Translation Article Learn about the Russian Language Peter the Great, Pushkin, Gogol and Chekhov

Le russe moderne

C'est au 18ème siècle que naît le russe littéraire. Alors que le français, alors parlé dans toutes les cours d'Europe à cette époque, gagnait encore en popularité, le tsar Pierre le Grand voulut en suivre l'exemple, et c'est à lui que l'on doit la diffusion du russe littéraire.

Non seulement il confina le slavon à la liturgie, mais il modernisa aussi la langue russe existante, héritée du vieux russe. Le russe moderne est un mélange de la grammaire de Lomonossov et du slavon. Il était parlé par les élites de l'époque. Aussi, divers auteurs brillants lui ont donné ses lettres de noblesse, tels que Pouchkine, Gogol ou Tchekhov.

À l'inverse des autres langues slaves, mais aussi du castillan devenu espagnol ou du florentin devenu italien, le russe classique n'est pas formé d'un dialecte particulier devenu universel avec le temps. Il s'agit plutôt d'un mélange de vieux russe et de slave. En fait, la diffusion de la langue russe atteint son apogée avec l'expansion de l'empire de l'URSS. En effet, le russe faisait office de langue internationale avec les États satellites ou alliés.

POUR ALLER PLUS LOIN
Aspects

La langue russe donne deux aspects à chacun de ses verbes. À son tour, chaque aspect donne une paire de verbes russes, chacun avec ses formes imperfectives et perfectives. Les verbes s'apprennent donc par paires.

D'une part, le premier aspect du verbe sert à exprimer le présent, le passé ou le futur. Et ce, pour une action qui a déjà eu lieu ou qui est en cours. D'autre part, le verbe perfectif permet d'exprimer le passé ou le futur, mais jamais le présent. Et ce, pour une action brève ou finie, ou un résultat.

En bref, ces deux aspects apportent des nuances pertinentes et donnent aux temps beaucoup plus de corps. En effet, il n'existe pas de concordance des temps dans la langue russe.

De plus, les verbes de mouvement s'emploient différemment, régis par leurs propres règles.

Déclinaisons

Voici un autre aspect de la langue russe. Les déclinaisons sont un système astucieux qui attribue aux mots leur rôle dans la phrase, peu importe leur emplacement. Bien sûr, il faut les connaître et les comprendre. Aussi, on les décline, sur la base de 6 cas : nominatif, accusatif, génitif, datif, instrumental, locatif.

Genre

Comme l'anglais, le russe a trois genres : masculin, féminin et neutre. Dans 80% des cas, on connaît le genre d'un mot par les terminaisons masculine, féminine et neutre. Par exemple, le genre neutre fait souvent référence à une chose comme un objet.

L'ordre des mots

L'ordre des mots en russe ne change pas vraiment le sens de la phrase. Cela est d'autant plus vrai que les cas rendent l'ordre des mots très libre. En effet, comme son cas donne au mot son rôle, sa place n'a pas vraiment d'importance.

Cependant, changer l'ordre des mots permet de nuancer en mettant un peu plus en valeur le sujet ou le complément, selon ce que l'on veut dire. Mais le sens global de la phrase ne change pas.

Accents

En russe, chaque mot de plus d'une syllabe possède une syllabe avec un accent. On dit alors qu'elle porte l'accent tonique. Ainsi, la place de l'accent peut totalement changer le sens d'un mot.

Animé / inanimé

Les mots désignant des êtres animés et ceux désignant des choses inanimées ont des sens différents. Mais la règle est très simple.

D'une part, l'accusatif d'un mot qui désigne un être animé est similaire à son génitif. D'autre part, le nominatif d'un mot qui désigne un être inanimé aura son accusatif semblable à son génitif. Cette règle s'applique aux formes masculines et neutres.

Elite Translation La langue russe Learn about the Russian Language Speak Russian Specificities of the Russian language

LE RUSSE
Étiqueté avec :