LA LANGUE MALAISE
Aire

La langue malaise est en fait un groupe de langues proches les unes aux autres, mais que les linguistes voient comme des dialectes distincts. Elle est parlée dans l'est et le sud de Sumatra, ainsi que dans les îles Riau, à Bornéo et dans la péninsule malaise. La population souche de Singapour le parle aussi ainsi que les provinces thaïlandaises du sud de Yala, Pattani, Narathiwat et Songkhla. Ces peuples se désignent elles-mêmes comme "malais".

Dû à cette étendue, les racines du malais restent sujette à débat. Mais les linguistes admettent aujourd'hui qu'il serait né dans la partie occidentale de Bornéo.

Langue officielle

La Malaisie, l'Indonésie, Brunei et Singapour le parlent de façon officielle. Le Timor oriental l'emploie aussi de façon plus officieuse, ainsi que certaines parties de la Thaïlande. Malgré son étendue, le malais est une langue plutôt unifiée.

Tant de noms

Cette partie du monde étant très dense, près de 300 millions de personnes le parlent. Cela en fait donc l'une des langues les plus parlées au monde. Aussi, selon le lieu où les gens la parlent, on lui prête différents noms.

Ainsi, le "malais standard de cour" est une autre façon de le nommer. En effet, les sultanats de Malacca et de Johorit l'employaient comme la norme littéraire durant la période pré coloniale. Ainsi, le malais de Malacca, Johor ou Riau y fait aussi référence et permet de le distinguer des autres variantes du malais.

Bien qu'il s'agisse de langues distinctes, l'on peut considérer certaines de ses variantes comme des dialectes directs car très proches du malais standard. De plus, il existe aussi plusieurs dialectes de commerce et créoles malais, basés sur une lingua franca dérivée du malais standard. Et, le malais de Macassar qui semble être une langue mixte.

Elite Translation La langue malaise Spread of the Malay language and Malay alphabet in Jawi and Latin

Malais vs bahasa

D'abord, le bahasa et le malais standard partagent 80 % de leur lexique.

Ensuite, bien que le malais soit très semblable au bahasa d'Indonésie, il existe quelques différences. Cependant, les deux peuvent se comprendre. Et ce, même si le bahasa emprunte à l'anglais, au hollandais, au portugais et des dialectes régionaux comme le javanais. C'est là que résident les principales différences.

Au niveau du parler, la différence se situe au niveau de l'accent. En effet, l'accent permet de situer la région du locuteur. Pour les 20% restants, un mot peut avoir un sens différent, avec l'accent, dans une autre région du monde malais. En fait, c'est le fort nationalisme entre les deux nations qui freine l'avancée d'une langue commune.

Quel changement !

Si de nos jours le malais emploie l'alphabet latin, c'était jadis l'arabe, ce qui donna naissance à l'écriture Jawi. Mais même avant cela, les gens employaient une écriture indienne. Les plus anciens textes en vieux malais, trouvés sur l'île de Bangka et dans le sud de Sumatra, datent de la fin du 7e siècle.

Les linguistes pensent que le passage d'une écriture indienne à arabe s'est fait au 14e siècle. Ils ont en effet mis à jour deux pierres tombales musulmanes de cette époque dans la province d'Acey. Celles-ci montrent deux écritures malaises différentes. D'un côté, un alphabet indien. De l'autre, l'arabe. Ils ont aussi trouvé d'autres pierres du même type de la même période, en Malaisie. Puis, l'écriture latine remplaça le Jawi dans les années 1950. Les gens l'employaient déjà depuis 1928, mais son orthographe était autre. Enfin, la réforme de l'orthographe en 1947 lui permit d'être la seule retenue.

Grâce à une autre réforme en 1972, le malais et le bahasa ont depuis une orthographe commune. Mais cela ne tient pas compte des noms de famille.

Elite Translation Very Old Malay carved on stone

LE MALAIS
Étiqueté avec :