LA LANGUE ARABE
Intro

D'abord, la langue arabe est une langue afro asiatique, attestée dès le 7ème siècle. Ensuite, s'il couvre une grande partie du monde, il comprend de nombreux dialectes, plus ou moins différents les uns des autres. Selon les régions, cela peut conduire à des problèmes de compréhension entre peuples arabes.

À tort, beaucoup le trouve rude à entendre, comme l'allemand. Mais ce qui est vrai, c'est que l'arabe est une langue riche et complexe.

Dans le monde

Avec plus de 300 millions de locuteurs, l'arabe compte parmi les premières langues du monde. C'est de loin la langue la plus parlée de la branche sémitique, bien avant l'hébreu et l'amharique en Éthiopie.

On le parle en Afrique du Nord, dans les pays arabes du Moyen-Orient et la diaspora arabe. Cela résulte de l'expansion de l'empire arabe au Moyen Âge. Comme il touche trois continents, il est parlé par des peuples arabes et non arabes. Il est aussi la langue officielle de 25 États, ce qui le place juste après l'anglais et le français. Ainsi, en plus des 22 États de la Ligue arabe, on le trouve en Érythrée, Tchad et Sahara occidental. Une partie de la Somalie l'emploie aussi comme langue principale. Cela dit, le taux d'analphabétisme dans le monde arabe reste proche de 50%.

À cela, d'autres organisations mondiales l'emploient comme langue officielle. C'est le cas des Nations Unies, de l'Organisation de la coopération islamique, l'Union africaine et l'Union du Maghreb arabe.

Influence

Si l'arabe se répand de nos jours grâce à l'islam, ce n'est pas nouveau. En effet, cela s'est déjà produit dans le passé. Grâce aux échanges commerciaux, au Moyen Âge, de nombreux pays ont emprunté des mots arabes pour les fleurs, les épices, les matériaux, les sciences et les techniques. Cette tendance s'est poursuivie jusqu'à la Renaissance pour la chimie, la botanique et les maths. Enfin, dès la campagne d'Égypte de Napoléon et les conquêtes de la France en Afrique du Nord au XIXe siècle, le français emprunta à l'arabe. Aujourd'hui encore, au quotidien, les français emploient de nombreux mots arabes en argot, pour la mode ou la nourriture arabe.

Elite Translation La langue arabe Spread of Arabic in the world, Arabic dialects, International organisations using Arabic, Logo of Organisation of Islamic Cooperation, Logo of African Union, Arab Maghreb Union, Arab League

Racines

L'on pense que la langue arabe remonte au IIe siècle. En fait, les linguistes la font remonter plus loin encore, sous des formes bien plus anciennes. Ainsi, la célèbre reine de Saba, la région de l'ancien Yémen et des tribus arabes disparues l'auraient parlée. D'ailleurs, les plus anciennes traces écrites arabes préislamiques datent de 267.

Par ailleurs, les Abd Daghm, peuple de Taëf, sont ceux qui ont donné naissance à l'écriture arabe.

RELIGION

Elite Translation Article Learn about the Arabic language, Koran and role of Islam in favor of Arabic

Le rôle de l'islam

Si l'arabe est beaucoup plus ancien que l'islam, il s'est développé grâce à ce dernier. C'est encore vrai de nos jours. Ce lien fort entre une grande religion et une langue a permis de sacraliser l'arabe et maintenir une unité à travers le temps et l'espace. C'est pourquoi le monde occidental associe facilement l'islam et les musulmans à l'arabe. En effet, ils pensent que l'islam et le monde arabophone forment un tout.

Les liens entre l'arabe et l'islam sont clairs et ceux qui se convertissent à l'islam apprennent souvent la langue en même temps. Pourtant, ce n'est pas toujours le cas et certaines personnes arabisées ne s'y sont jamais converties. D'autres musulmans non arabophones (sunnites ou chiites) vivent en Turquie, Iran, Pakistan, Bangladesh et Indonésie. En Afrique, les musulmans non arabophones sont plutôt au Mali, Niger, Somalie et Comores. Cette zone groupe plus de 20 dialectes tels que le turc, le farsi ou persan (Iran), le berbère (Algérie), le bahasa (Indonésie) et l'ourdou (Pakistan).

Avec quelques limites

Plus rare, certaines personnes arabisées n'ont pas choisi l'islam comme religion. C'est le cas à Malte. Bien que le maltais soit proche de l'arabe, les gens sont restés chrétiens. Même chose pour les libanais qui parlent l'arabe, ainsi que le français, mais restent chrétiens. En Égypte, il y a aussi les chrétiens coptes.

Sur les 1,25 milliard de musulmans, seuls 160 millions ont une réelle connaissance de l'arabe standard. En d'autres termes, 90% d'entre eux ne peuvent lire le Coran dans son texte original. Ainsi, les mots "musulmans", "arabes" et "arabophones" ont leur propre définition.

Notons que l'arabe n'a pas de statut "civil" dans les grands pays musulmans où il n'est pas officiel. Là, il s'agit plutôt d'une langue religieuse.

POUR ALLER PLUS LOIN
L'arabe dialectal

Il est le résultat à la fois de l'arabe du XVIIe siècle, de la fusion des dialectes qui résultent des conquêtes et du mélange des dialectes sud-arabes, berbères, africains et autres. De nos jours, beaucoup subsistent dans l'ensemble du monde arabe. Cependant, ce dernier est souvent perçu comme vulgaire et n'existe qu'à l'oral. Mais l'arabe que tout le monde parle est celui qui véhicule toute une culture.

Il existe deux grands groupes d'arabe : le groupe de l'ouest et le groupe de l'est. D'une part, le groupe de l'ouest inclut l'arabe parlé en Andalousie (Espagne), dans les pays du Maghreb (Tunisie, Algérie, Maroc, Libye, Mauritanie et Sahara occidental) et à Malte. D'autre part, le groupe de l'est comprend l'arabe parlé en Égypte, à Djibouti, au Soudan et au Tchad. Ainsi que dans les États du Machrek et de la péninsule arabe. À cela s'ajoutent quelques dialectes arabes parlés par certaines tribus.

Par ailleurs, non seulement chaque pays a son propre arabe, mais celui-ci peut varier entre régions et même entre villes.

Arabe moderne

L'arabe standard est enseigné dans le monde entier. Il jouit d'un prestige fortement lié à la religion, à la littérature, à la science, à la technologie et aux fonctions étatiques. Malgré cela, très peu d'arabes dans le monde le parlent comme langue maternelle. en effet, on ne compte que 120 millions de locuteurs qui l'emploient comme première langue. Aussi, il diffère quelque peu de celui qui servit à écrire le coran il y a 14 siècles. Et ce, bien que les règles de base n'aient pas changé depuis.

Bien sûr, il subit quelques modifications sous l'impulsion de la "Nahda". Ce mouvement est un groupe d'intellectuels venus du Liban, puis d’Égypte et aussi de Syrie et de Palestine. Ces réformateurs visaient à moderniser la langue arabe. Cela s'est fait en simplifiant la syntaxe originale du 7ème siècle. Mais surtout, en ajoutant des mots modernes. Près de 60% du lexique moderne provient de cet arabe réformé. Il conserve néanmoins ses principaux traits d'éloquence, qui permettent aux locuteurs habiles de créer des formes stylistiques, d'où le terme "arabe éloquent".

L'islam n'est jamais loin

Certains arabes très pieux estiment que l'arabe possède les plus grandes ressources et le lexique le plus riche qui soit. En tant que langue sacrée du coran, il ne saurait être soumis à aucun changement. Mais d'autres n'y voient que de l'enfumage. C'est peut-être pour cela qu'il n'est presque pas possible d'écrire ni parler un arabe moderne parfait. Autant l'arabe dialectal est simple à manier, autant l'arabe standard semble complexe. Cela explique dans une certaine mesure pourquoi certains arabophones ne l'ont pas choisi comme langue maternelle. De plus, en raison de son aspect religieux si fort, toutes  tentatives de réforme ont échoué. Et cela va bien plus loin car ceux qui oseraient sont accusés de complot sioniste impérial.

Malgré les tensions, il existe des liens très forts entre ces deux types d'arabe. Et ce, aussi bien dans l'histoire que dans l'idéologie et la langue. En effet, l'écriture, la syntaxe et l'ordre des mots sont quasiment les mêmes. Mais les mots et la façon de les prononcer peuvent varier car l'arabe moderne perd toute trace locale. De ce fait, les arabes ont toujours pensé qu'il n'y avait qu'une seule langue arabe. Seul l'arabe standard est écrit, bien que l'arabe dialectal puisse aussi, en principe, être écrit.

Elite Translation Article La langue arabe Learn about the Arabic language Arabian culture, Arabic alphabet and example of differences between some Arabic dialects

L’ARABE