LA LANGUE ALSACIENNE
Intro

D'abord, la langue alsacienne désigne l'ensemble des dialectes alémaniques et franciques d'Alsace. L'Alsace est un département français et le pays classe ses principaux dialectes parmi les langues régionales. Mais le dialecte peut varier d'un village à l'autre. Le principal dialecte est l'alémanique, parlé dans la majeure partie de la région. Vient ensuite le francique rhénan, dans le nord de l'Alsace.

Pour le transcrire, on se sert de l'allemand. Cela vient du fait que ses racines sont beaucoup plus germaniques que latines. De plus, cette région qui touche l'Allemagne a longtemps été l'objet de conflits entre les deux pays. Bien que française, elle devint allemande de nombreuses fois. Et ce, lorsque les Allemands conquièrent la France lors des guerres mondiales mais aussi avant cela.

Diffusion

En termes de nombre de locuteurs, l'alsacien est la deuxième langue en France, après le français. On l'ignore mais la région comptait près de 800 000 de locuteurs alsaciens en 2014. Ce qui correspond tout de même à 43% de la région. Néanmoins, ce chiffre tient compte de toutes les langues germaniques comprises sous ce nom. En effet, 33% des locuteurs disent pouvoir parler ou comprendre l'alsacien dans une certaine mesure. Enfin, 25% de la population déclare ne pas maîtriser ni comprendre cette langue.

Aussi, l'emploi des dialectes alsaciens varie en fonction de l'âge. Si près de 75% des plus de 60 ans le parlaient en 2017, les 30-44 ans n'étaient que 24%. Pire, les 18-29 ans n'étaient que 12% et les 3-17 ans, seulement 3%. Et chaque nouvelle année confirme cette tendance. Pourtant, la France, très portée sur l'histoire, considère ses dialectes régionaux comme un patrimoine culturel. Il y a donc un paradoxe entre imposer le français à tous et protéger l'alsacien. Mais tout élève peut choisir de passer le diplôme national dans n'importe quelle langue régionale.

Ailleurs, l'on trouve quelques traces d'alsacien, parlé par une minorité à Castroville, Texas. En effet, ce sont des personnes originaires de Mulhouse qui fondèrent cette ville. Mais aussi dans plusieurs communautés Amish, surtout dans l'Indiana.

Elite Translation La langue alsacienne Alsace blason Alsatian dialetcs and map of the regional languages in France

Racines

Tous ces dialectes alsaciens ont une origine lointaine qui remonte au 4ème siècle. Ils sont d'ailleurs communs à la langue allemande qui n'est apparue en tant que telle qu'au 15ème siècle.

Jusqu'au 4ème siècle, les populations de la vallée du Rhin parlaient surtout le celte, associé au gaulois et au gallo-roman. Mais les Alamans y sont venus dès le 4ème siècle, suivis plus tard par les Francs. Ces derniers ont apporté avec eux leurs dialectes francs et alémaniques. Tous sont issus du germanique commun (attesté vers 500 av. J.-C.). Ce dernier donna naissance à un grand nombre de dialectes regroupés en différentes branches.

Ainsi, les dialectes usuels de l'Alsace, inclus dans l'alsacien, comprennent des dialectes germaniques. Ceux-ci dérivent du moyen allemand, pour le francique (Alsace du nord et Moselle), et du haut allemand (reste de la région). De plus, la région elle-même se divise en deux sous-groupes. D'une part, le bas germanique (Alsace centrale et Alsace du Sud). D'autre part, le haut germanique (extrême sud de l'Alsace et région du Sundgau).

ASPECTS
Accents

Les dialectes germaniques tendent à accentuer la première syllabe d'un mot. Sauf pour les mots d'origine étrangère. De plus, la langue alsacienne tend à lier des mots pour en former de nouveaux plus longs. Dans ce cas, l'accent se place sur la première syllabe de chaque mot composé. De même, lorsqu'un préfixe non accentué précède un mot ou un verbe, on accentue la première syllabe du radical.

Genre

Comme l'allemand, les dialectes alsaciens ont trois genres : masculin, féminin et neutre. Ainsi qu'un pluriel pour chacun d'eux. De même, il possède trois déclinaisons: nominatif, accusatif et datif. Là où il diffère de l'allemand, c'est qu'il n'a pas de génitif. On emploie alors une forme qui utilise le datif.

Temps

En ce qui concerne les temps, il n'en a que trois dont le présent. Et les deux autres sont des temps composés. D'abord, le présent. Puis le passé, qui comprend un passé composé et un plus-que-parfait et enfin, le futur. De plus, il existe deux modes : l'indicatif et le subjonctif. L'on emploie aussi ce dernier pour le conditionnel. Et nous n'oublions pas la voix active, le passif processuel (action en cours) et le passif d'équilibre (action terminée).

Comme tous les autres dialectes alémaniques, il présente trois types de présent. D'abord, le présent progressif. Ensuite, le présent traditionnel. Enfin, le présent périphrastique, avec l'auxiliaire "düen" qui se conjugue au présent en y ajoutant le verbe à l'infinitif.

Lexique

Le fait que l'Alsace soit devenue française dès le 17ème siècle affecta le lexique. Ainsi, elle garda beaucoup de mots et d'expressions, de nos jours disparus dans le monde germanophone. Elle emprunta au français, et elle partage aussi des liens avec le yiddish des juifs de Pologne et d'Europe de l'Est.

Elite Translation Article Learn about the Alsatian language Accents and produits of Alsace Bretzels, Choucroute, Kouglof, Cathedral of Strasbourg and traditional costume

L’ALSACIEN
Étiqueté avec :